Comment se détacher du regard des autres ?

Si vous êtes dans une situation où vous recherchez constamment le regard des autres, ou que vous essayez de changer votre apparence pour recevoir des regards approbateurs de la part des autres personnes, et que cette situation vous fait souffrir car vous n’arrivez pas à recevoir ce dont vous désirez, vous êtes probablement devenu dépendant du regard des autres.

Cette dépendance peut nuire à votre estime de vous-même et à votre moral.

En effet, vous ne voyez plus seulement vos atouts mais vous voyez aussi les défauts que vous voulez cacher, ceux dont les gens pourraient voir et ne pas apprécier.

Par conséquent, vous vous sentez déprimé et vous enviez les personnes avec de meilleurs atouts que vous.

En vérité, vous anticipez trop les choses et vous gaspillez votre énergie et votre moral pour des choses que les gens ne verront peut-être pas ou ne vous feront pas remarquer.

• Prenez du recul

Vous avez probablement besoin de prendre du recul. Vous devez réaliser que tous vos actes n’auront pas toujours de l’influence sur les autres et sur la façon dont ils vous perçoivent.

Aussi, vous ne devez pas vous rendre malade si les gens n’ont pas une bonne perception de vous.

Il est probable que vous désirez plaire à tout le monde mais cela n’est tout simplement pas possible. Et même si ça l’était, à quoi cela servirait ?

Cela ferait sûrement du bien à votre égo mais cela ne comblera pas tous vos désirs. Et ce n’est pas parce que vous plairez aux gens qu’ils seront prêts à vous aider.

En effet, si vous regardez dans votre entourage, vous verrez probablement beaucoup de personnes qui vous apprécient mais combien seront prêts à vous aider si un jour vous avez besoin d’argent ou de soutien émotionnel ? Probablement peu à mon avis. Vous pouvez faire le test et vous verrez.

La raison est simple : les gens se fichent de votre vie ou du moins ils n’y pensent pas souvent tout comme vous ne pensez pas à les leurs.

Tout ce que l’on voit des autres est une façade. Il y aura toujours une différence entre la perception que vous vous faîtes des gens et qui ils sont réellement. C’est la même chose pour la perception des autres envers vous. Il y aura toujours une différence entre ce que les gens penseront de vous, qui vous êtes et qui vous voulez être.

C’est la raison pour laquelle tous vos efforts pour plaire aux autres ne porteront pas toujours leurs fruits et surtout n’auront pas vraiment d’intérêt. A quoi bon faire des efforts si vous n’en recevrez pas les bénéfices ?

• Posez-vous les bonnes questions

Vous devez vous poser les bonnes questions afin d’extérioriser vos pensées inconscientes, celles qui renouvellent votre dépendance du regard des autres.

La dépendance du regard des autres est une mécanique. Elle peut s’arrêter puis repartir aussitôt. C’est la raison pour laquelle vous devez en maîtriser les mécanismes.

Par exemple, vous devez-vous poser les questions plus haut mais aussi vous demander pourquoi vous avez besoin du regard des autres.

À quoi ça me servirait de plaire à cette personne ? Est-elle vraiment importante pour moi ?

Vous devez identifier les causes de ce besoin profond de devoir plaire ou de bien apparaître en permanence.

Le fait d’être demandant du regard des autres peut être causé par des manques affectifs, des chocs émotionnels dus à des moqueries et à un manque d’estime de soi-même.


Pour connaître la cause de votre dépendance, demandez-vous à quels moments vous n’avez pas ressenti le besoin de changer votre tenue ou votre apparence. Était-ce avec votre famille, vos amis, votre petit(e) ami(e) ? Vous sentez-vous plus confiant avec certaines personnes que d’autres ? Avez-vous besoin de compliments pour vous sentir bien dans votre peau ?

Ce sont des questions que je me suis posée lorsque j’étais concernée par ce problème.

• Mon histoire

En ce qui me concerne, je reviens de très loin.

Pour vous donner une petite anecdote qui illustre bien la souffrance que j’ai vécu : il m’arrivait souvent d’arriver en retard en cours parce que je perdais plus de 30 minutes à choisir ma tenue et à la changer inlassablement. J’avais trop peur de faire des erreurs de codes vestimentaires, de paraître “banale” ou de ne pas être à la mode. J’avais peur que l’on me prenne pour une personne qui se néglige et que l’on se moque de moi pour ça.

Alors, je faisais souvent du shopping, j’allais dans les magasins où tout le monde allait, avec une idée précise des vêtements à acheter pour être “comme les autres”. Mais le pire, c’est que je ne pouvais jamais repartir avec certains vêtements car ils n’étaient pas adaptés à ma morphologie. Les personnes à qui je me comparais avaient un physique très différent du mien. Je n’étais jamais satisfaite. Mais je n’en parlais à personne. J’avais honte.

J’étais trop dure envers moi-même pour pas grand chose.

Et finalement, j’arrivais en retard en classe et je me sentais encore plus mal à l’aise parce que je recevais des regards désapprobateurs de la part des professeurs et des élèves car je dérangeais la classe…Il m’arrivait tellement souvent de me mettre en retard que je préférais être absente plutôt que d’avoir à surmonter l’épreuve de ma rentrée tardive en cours. Je passais donc pour une élève pas sérieuse en dépit de mes efforts pour ne pas paraître ainsi.

Comme vous pouvez le voir, il y a des choses que l’on ne maîtrise pas toujours, notamment la perception des autres.

Mais aujourd’hui, c’est du passé. Je ne me suis jamais portée aussi bien dans ma peau qu’aujourd’hui. J’ai découvert le pouvoir de la simplicité et de l’ignorance.

Le regard des autres n’a pas changé, c’est le mien qui a changé. Je suis plus attentive aux signes d’attirances que de désapprobations.

Aujourd’hui je me suis éloignée de certaines superficialités du monde. Je ne fréquente plus les grandes enseignes, je ne suis plus la mode, enfin je ne cherche pas à la suivre.

Je suis même capable de témoigner de mon propre vécu, et cela sans honte et sans peur qu’il affecte votre perception à mon égard.

En fait, je le fais pour vous aider, tout comme j’aurais aimé lire un tel article plus tôt.

• Vous pouvez y arriver aussi

Vous pouvez réussir à être moins sensible au regard des autres.

Vous devez oser apparaître comme vous en avez envie.

L’esthétique est très subjective et dépend de plusieurs facteurs. Vous apparaîtrez toujours mieux avec des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise et souriant qu’avec des vêtements plus “à la mode” ou plus sophistiqués dans lesquels vous n’arriverez pas à avoir une fière allure.

Ne vous mentez pas à vous-même. Beaucoup de personnes qui manquent de confiance en elles cherchent à ressembler aux autres en espérant apparaître plus confiant. N’ayez pas honte d’apparaître comme vous pensez être le mieux pour vous. N’ayez pas honte de votre style.

Soyez même fier de vos différences. Aussi, entourez-vous des personnes qui elles aussi sont fiers de vous. Ça fait toute la différence. On a toujours besoin de soutien et d’être rassuré. Nous vivons en société quand même, pas en autarcie.

Enfin, il est aussi important de mettre des valeurs dans vos choix. C’est une façon de donner du sens à votre démarche et de rester consistant.

Par exemple, vous pouvez désirer faire moins de shopping parce que votre garde-robe est pleine (c’est une bonne idée) mais aussi parce que vous voulez avoir une démarche plus responsable (vous voulez limiter les coûts économiques, environnementaux et sociaux relatifs à l’achat d’un nouveau vêtement).

Vous verrez que vous finirez par oublier les pensées des autres.

• Bonus

Je vous lance un défi. Il est facultatif, vous n’avez peut-être pas besoin d’aller aussi loin mais si vous l’accomplissez, vous atteindrez un très grand niveau.

Le défi consiste à faire exprès d’adopter des styles très différents et décalés sur une longue période de temps.

Il se découpe en 3 phases :

Phase n°1 :

Pendant un mois, vous devrez vous habillez de manière classe et élégante tous les jours.

Vous devrez vous habillez de manière plus classe que d’habitude afin que les personnes que vous côtoyez quotidiennement puissent percevoir ce changement.

Vous devrez aussi être attentif à votre posture. Il faudra que vous soyiez à l’aise dans vos vêtements pour ne pas vous trahir. Mais, vous devrez avoir une démarche naturelle et faire comme si vous vous étiez toujours habillés de cette manière.

Phase n°2 :

Le mois suivant, vous devrez avoir un style totalement contraire à celui que vous avez eu.

Vous devrez porter des vêtements basiques, pas forcément adaptés ensemble, des joggings et des vêtements un peu tachés ou déchirés tous les jours pendant un mois. Vous ne devrez pas hésiter à les reporter plusieurs jours de suite s’ils ne sont pas sales.

C’est la phase la plus difficile, surtout si vous la faîtes seul. Vous devrez supporter ce changement soudain de vous-même et la pression des autres qui ne comprendront rien à votre démarche.

Phase n°3 :

Vous devrez reporter les mêmes vêtements que dans la phase n°1 tous les jours et pendant un mois également.

Phase n°4 :

Vous serez libre de retourner à une vie normale.

Désormais, le regard des autres ne vous fera plus peur. Vous aurez vécu tout ce que la plupart des gens craignent. Vous aurez beaucoup plus confiance en vous après cet ultime défi.

J’attendrai de vos retours pour ce défi. Vous pouvez aussi l’adapter et réduire le temps des phases selon le contexte.
s
En attendant, j’espère une chose pour vous. J’espère qu’un jour, vous serez capable de rire en imaginant l‘image de vous-même que vous avez donné aux gens. À ce moment, vous pourrez être sûr que les regards des autres ne vous affecteront plus.

Marina Mériguet

Vous avez aimé l'article ?

Entrez vos infos et recevez GRATUITEMENT des e-mails privés pour vous aider à tracer la vie de vos rêves.

*Vos données resteront 100% confidentielles. Nous ne partagerons pas vos données.

Suivez-nous sur :

Youtube
Facebook
Twitter
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.